Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Année scolaire 2016-2017

Recherche

Actualités

 

vendredi 19 mai : inauguration des nouvelles classes

dimanche 18 juin : kermesse

vendredi 23 juin : futuroscope pour les CE2-CM1-CM2

jeudi 29 juin : permis vélo pour les CM

7 décembre 2013 6 07 /12 /décembre /2013 21:08

C’est ça, c’est ça. Allez-y, bottez-moi les fesses ! J’ai déposé des arêtes de poissons sur leur magnifique canapé tout neuf. C’est que je suis un chat moi. En fait, c’est dans ma nature d’être attiré par l’odeur des poissons qui nagent à portée de mes pattes. Dites-moi, qu’est-ce que je suis censé faire quand des poissons s’approchent trop près de ma bouche alors que je suis juste en train de boire quelques gorgées dans l’aquarium. J’aurais pu avaler de travers ! Bon d’accord, j’ai aspiré l’eau un peu fort … Est-ce une raison suffisante pour qu’Ellie se mette à pleurnicher si fort que la maison en est presque inondée? Et elle me serrait si fort que je manquais d’oxygène.

-Oh, Tuffy ! dit-elle en essuyant ses larmes sur mes poils. Oh, Tuffy, comment as-tu pu faire une chose pareille ?

Comment ? Mais enfin, je suis un chat. Comment aurais-je pu me douter que ça allait déclencher une révolution ? La mère d’Ellie qui se met à sortir tous ses produits d’entretien. Le père d’Ellie qui va à la pêche aux restes de poissons dans l’aquarium…

Bon d’accord, je n’aurais peut-être pas dû les déposer sur le canapé tout neuf et planter leurs arêtes dedans. Et peut-être qu’il y aura des trous, pour toujours.

Dans ce cas, bottez-moi les fesses !

 

Maryline

 

Allez-y, mettez-moi une baffe. J’ai juste bu dans l’aquarium et ils sont venus avec l’eau. Ils auraient pu me tuer et j’avais un peu faim. Je ne les ai même pas tués et puis ils sont venus tout seuls dans ma gorge. Ellie était en sanglots. « Oh Tuffy » dit-elle en essuyant ses larmes « encore une histoire d’animaux ». Le père d’Ellie me gronda et il m’enferma dans la cave. Le lendemain, il y a encore eu un enterrement et toute la famille a apporté des fleurs et moi, je me ne me sentais pas concerné.

Gaëllig.

 

C’est ça, c’est ça. Allez-y, tuez-moi ! J’ai attrapé les poissons qui étaient dans l’aquarium. Mais ils étaient presque morts. Quand vous m’avez adopté, ils étaient déjà là. Et en plus, j’avais tellement faim que je ne pouvais plus me retenir. Et aussi, dès que je me faisais gronder, ils me tiraient la langue. J’en avais marre. C’est pour ça que je les ai tués. Le père d’Ellie dit «  Tuffy arrête de faire des bêtises, tous les jours c’est la même chose, tu ne peux pas te retenir ». La mère d’Ellie dit : C’est vrai enfin, tu ne peux pas te retenir. On va t’emmener chez le médecin faire une piqûre si ça continue ! » Bon d’accord, je vais faire le maximum.

Nathan

 

C’est ça, c’est ça. Allez-y, ramassez-moi dans la cave. J’ai tué les poissons. C’est mon boulot de rôder devant l’aquarium. Dites-moi, qu’est-ce que je suis censé faire quand je vois des poissons à mes pattes ? Enfin, quand ils se mettent à côté de moi. Bon d’accord, je leur ai caressé les nageoires. Est-ce une raison suffisante pour qu’Ellie se mette à sangloter si fort dans mon poil que j’ai bien failli me noyer ? Et ses parents ont nettoyé. Et Ellie me serrait si fort que j’ai cru étouffer. « Oh, Tuffy, comment as-tu pu faire une chose pareille ? » Mince, je les ai laissés dans l’aquarium. Evidemment, que j’allais encore avoir une punition.

Hélène

 

Allez-y, donnez-moi une fessée ! J’ai mangé les poissons d’Ellie. Ce n’est pas moi qui ai fait ça. Ils étaient déjà morts. Ils ne leur donnaient même pas à manger. Et puis des poissons, ça ne vit pas éternellement. Bon d’accord, je les ai peut-être griffés trop fort. Mais ce n’est pas une raison pour qu’Ellie pleure. « Oh Tuffy, tu me promets que tu ne le feras plus ». Après, c’est la mère « Tuffy, va tout de suite au coin ! » et le père « Tu es privé de sortie »

Clément

 

Allez-y, tirez-moi la queue, moi quand je suis arrivé, l’aquarium était déjà tombé et les poissons étaient déjà morts. Et puis, je ne suis pas le seul chat à manger les poissons. Bon d’accord, j’ai un peu joué avec. Mais comment j’aurais pu me douter qu’Ellie allait faire une crise pareille. Et j’ai essayé de lui faire mon clin d’œil qui tue et elle m’a dit « ne fais plus jamais ça » . On a encore eu le droit à un enterrement. Le père d’Ellie me fait peru et me dit à l’enterrement : « fiche le camp ! »

Antonin

 

Allez-y, enlevez-moi une moustache ! J’ai mangé le poisson d’Ellie. C’était ce qu’il fallait faire, il était mort. Bon d’accord, j’ai planté une fourchette sur lui. Mais ce n’est pas une raison pour pleurer autant, maintenant, on habite près d’un lac. Et on a encore eu le droit à un enterrement. Le troisième ! C’est vraiment la maison du décès ici. Ellie a pleuré pendant une heure « juste pour un poisson ! » dit le père d’Ellie, et la mère d’Ellie, elle, me vire de la maison. Non, mais franchement, on ne va pas en faire une histoire.

Antoine

 

Allez-y, jettez-moi ! Aujourd’hui, j’ai tué les poissons d’Ellie. C’est que je suis un chat moi. Ce n’est pas de ma faute, ils étaient si beaux que j’ai eu envie de les prendre dans mes bras. Bon d’accord, je les ai peut-être un peu serrés trop fort. Ce n’est pas pour cela que le papa d’Ellie doit m’envoyer dehors et la maman d’Ellie n’a pas à crier comme cela. Ellie s’est mise à pleurer, tout le village l’a entendue. Et on a eu le droit à un enterrement. Ellie les avait eus à son anniversaire. Loulou et Doudou (les poissons) étaient bien contents que je les mange. Je suis trop gentil non ! Mais l’enterrement était quand même rigolo.

Lou Ann

 

Allez-y, faites-moi bouillir ! Quand je suis passé, l’aquarium était déjà par terre. Ce n’es tpas ma faute si Ellie pleure pour des poissons. Bon d’accord, j’ai vu ses poissons, ça m’a donné envie de les manger mais Ellie, elle, n’était pas du même avis, elle m’a puni et m’a enfermé. Une fois sorti, je n’ai pas hésité, j’ai foncé et je les ai tous mangés. L’après-midi, il y a eu encore un enterrement pour des arêtes, c’est n’importe quoi. Ellie, elle s’est encore mise à pleurer et son père, lui, m’a dit « va-t-en ! »

Marine

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires